Agicom, le spécialiste du marquage industriel

Agicom, le spécialiste du marquage industriel

Riche de soixante années d’expérience, l’entreprise Agicom propose à sa clientèle une large gamme de machines de marquage industriel. Et ce aussi bien pour des domaines comme l’aéronautique ou l’automobile, que dans le médical.

L’entreprise, s’adaptant constamment aux nombreuses évolutions technologiques de son secteur, a à cœur de présenter à ses clients des machines de marquage répondant au mieux à leurs besoins en termes de qualité, d’économie, d’esthétique et de technique.

Logo vert et orange de l'entreprise de marquage industriel Agicom

Source : site Agicom

Quels sont les différents types de marquages industriels ?

Le marquage industriel permet de garantir la traçabilité des produits : s’il est permanent, on parle de marquage inaltérable, tandis qu’un marquage fait à l’encre ou à la peinture est qualifié de superficiel.

Marquage inaltérable

Ce type de marquage doit résister dans le temps, c’est pourquoi des frottements ou des solvants ne peuvent pas l’effacer. Comme il est incrusté dans la pièce, il faudrait creuser cette dernière pour le faire disparaître.

Techniques de marquage inaltérable :

  • électrochimique
  • par frappe
  • par roulement
  • à chaud
  • laser
  • par micro-percussion
  • par rayage

Marquage superficiel

Il s’agit simplement d’une inscription apposée sur la pièce : l’usage d’un solvant spécifique peut donc l’éliminer.

Techniques de marquage superficiel :

  • par jet d’encre
  • avec codeur à encre
  • par jet de peinture
  • le marquage de tache ou repère sans contacts/avec contacts
Ouvrier en train de ranger des barres métalliques dans un entrepôt industriel

Source : GettyImages

Sur quels matériaux peut-on procéder à un marquage industriel ?

Grâce à son expérience, Agicom sait conseiller au mieux ses clients sur la technique à adopter pour le marquage de leurs matériaux. Les métaux sont par exemple l’idéal pour un marquage électrochimique, tandis que l’on préfèrera le marquage à jet d’encore pour le carton.

Les matériaux pouvant être marqués sont les suivants :

  • bois
  • carton
  • papier
  • textile
  • plastique
  • caoutchouc
  • acier
  • métaux
  • céramique
Avion sur une piste dans un aéroport

Source : GettyImages

Quels sont les secteurs concernés par le marquage industriel ?

Outre des besoins divers en matériaux, les professionnels fournis en machines de marquage par Agicom ont également des contraintes spécifiques à leur secteur. L’entreprise s’applique donc à formuler un diagnostic précis des demandes de ses clients afin de leur proposer la machine qui correspondra au mieux à leur méthodologie de production.

Aéronautique

Les marquages dans ce secteur doivent souvent se faire sur des composants extrêmement résistants, et sont réellement essentiels pour assurer une traçabilité exemplaire au produit. C’est pourquoi le marquage laser est le plus souvent recommandé, celui-ci est en effet très précis et ne déforme pas les pièces.

Automobile

Les machines de marquage de ce secteur doivent être rapides et faciles à utiliser, afin de ne pas ralentir la chaîne de production. Agicom recommande donc à ses clients l’usage de machines de marquage laser, de graveurs à micro-percussions et de jet d’encre.

Ferroviaire

Les pièces à marquer dans ce domaine sont généralement assez grosses et soumises à beaucoup de frictions. Le marquage par micro-percussion, très profond, est le plus souvent conseillé.

Menuiserie

Les séries travaillées sont généralement petites, et le marquage demande beaucoup de précision : les graveurs laser CO2 ou le marquage à chaud sont donc les solutions les plus logiques à adopter.

Médical

Ici aussi les produits marqués sont petits et doivent être nettoyés souvent, pour des raisons d’hygiène évidentes. Le marquage ne doit donc pas être en creux et il est également essentiel qu’il résiste aux nettoyants médicaux. C’est donc le marquage électrochimique qui sera préféré.

Laisser un commentaire