Bosch : leader dans le domaine des technologies et des services

Bosch : leader dans le domaine des technologies et des services

L’entreprise Bosch est l’actuel leader dans le domaine des technologies et des services. Dès 1886, son ambition est d’améliorer la qualité de vie des professionnels et des particuliers par le biais de solutions innovantes et utiles. Retour sur une entreprise qui a marqué l’histoire et les sociétés.

Bosch bricolage & jardinage

On retrouve aujourd’hui toute une large gamme d’outils Bosch électroportatifs dédiés au bricolage et au jardinage. Aménagement de la chambre à coucher, du bureau, de la salle de séjour ou de la terrasse, de nombreux conseils sont donnés aux clients afin de les guider dans la réalisation de leurs projets personnels.

Mais depuis sa création il y a 125 ans, le groupe Bosch s’est imposé dans de nombreux secteurs d’activité, en France et dans le monde entier.

L’histoire du groupe Bosch

Au fil des années, l’entreprise Bosch n’a eu de cesse d’évoluer. À la base un simple atelier de mécanique et d’électronique, le groupe s’impose aujourd’hui dans de nombreux domaines. Elle s’illustre notamment dans les secteurs de la mobilité, de la maison, de l’industrie et du tertiaire. Retour sur cette véritable success story !

1886 : L’ouverture de « l’atelier de mécanique de précision et d’électronique »

C’est au sud de l’Allemange, et plus particulièrement à Stuttgart que débute l’aventure Bosch. En 1886, Robert Bosch commence son activité en ouvrant un “atelier de mécanique de précision et d’électronique”.

Portrait de Robert Bosch, fondateur du groupe Bosch

Source : blog.bosch.com

1897 : La magnéto d’allumage à basse tension Bosch

Pour la première fois, Robert Bosch et son associé Arnold Zähringer réussissent à équiper un véhicule à moteur d’une magnéto basse tension. Cette pièce permet de transformer l’énergie mécanique provenant de la rotation du moteur en énergie électrique. La magnéto produit une basse tension, alimentant un dispositif qui créé une étincelle (indispensable pour enflammer le carburant) via un rupteur.

1898 : A la conquête du Royaume-Uni

En 1898, Bosch ouvre sa première antenne commerciale hors d’Allemagne et implante des bureaux à Londres.

1902 : La magnéto d’allumage à haute tension

La magnéto d’allumage à basse tension laisse place en 1902 à la magnéto d’allumage à haute tension équipée de bougies. Le développeur Gottlob Honold a amélioré la conception de la magnéto à basse tension en remplaçant le rupteur sujet à des défaillances par des bougies.

Publicité pour un magnéto d'allumage haute tension Bosch

Source : fr.bosch-automotive.com

1905-1906 : De nouveaux déploiements hors d’Allemagne

En 1905, la Compagnie des Magnétos Simms-Bosch construit pour la première fois un site de production hors d’Allemagne, et plus particulièrement à Paris. En 1906, la première succursale de Bosch s’installe à New-York, aux États-Unis.

1927 : Pompes d’injection et injecteurs Bosch pour moteurs diesel

En 1927, 1000 pompes d’injection diesel sont produites. Durant les années 1930, les constructeurs européens équipent leurs camions et machines agricoles de système d’injection diesel Bosch.

1932 : Les débuts de la thermotechnologie

La compagnie Bosch fait l’acquisition en 1932 du fabriquant de systèmes de chauffage Junkers & Co.

1933 : Le réfrigérateur Bosch

Plus original que les réfrigérateurs concurrents, le réfrigérateur Bosch se distingue par des lignes arrondies, par son avancé technologique (faible consommation de courant) et par son prix relativement bas.

Modèle de réfrigérateur Bosch de forme arrondie

Source : Bosch

1942 : Le décès de Rober Bosch

Robert Bosch décède le 12 mars 1942, à l’âge de 80 ans.

1951 : Systèmes d’injection d’essence : moins de consommation et plus de puissance

Le système d’injection d’essence pour véhicules particuliers à moteurs deux-temps permet de doser le carburant avec précision. La consommation des véhicules est alors réduite d’environ 20%, tout en augmentant la puissance de 23 à 28 chevaux-vapeur (17 à 21 Kilowatts).

1953 : Premiers produits dans le secteur hydraulique

Bosch commercialise un nouveau produit : un relevage hydraulique mobile utilisant la force d’un moteur de tracteur pour lever et abaisser la charrue.

1963 : L’accès au secteur des machines d’emballage

En faisant l’acquisition en 1963 de la société Erich Wetzel Verpackungsmaschinen GmbH, Bosch accède au secteur des machines d’emballage.

1967 : Le système Jetronic

Ce système est le premier système d’injection électronique d’essence commandé par la pression.

1976 : Les sondes lambda

La production de sondes lambda dès 1976 a ouvert la voie aux pots d’échappement catalytiques à trois voies et à la dépollution des émissions d’échappement.
Cette sonde mesure la teneur en oxygène des gaz d’échappement avant qu’ils n’entrent dans le pot catalytique. Les données fournies par la sonde permettent à l’unité de commande d’injection :

  • De faire varier la composition du mélange air-carburant ;
  • D’améliorer le rendement de la combustion ;
  • D’augmenter la dépollution assurée par le pot catalytique.

1978 : Le système antiblocage de frein à commande électronique (ABS)

Ce système d’assistance au freinage utilisé sur les véhicules roulants, permet d’éviter le blocage des roues pendant les périodes de freinages intenses. Cette technologie pionnière constitue le point de départ de tous les systèmes modernes de contrôle des commandes de freinage.

1989 : Le système autonome de navigation pour automobile

TravelPilot IDS est lancé en 1989. Il s’agit d’un système autonome de navigation, permettant de guider les conducteurs d’un point à un autre. En 1995, TravelPilot intègre la navigation par satellite, le guidage à destination et la synthèse vocale.

1995 : Le système de stabilité électronique EPS

Ce système est une prouesse technologique qui empêche les véhicules de déraper.

2000 : Le retour à l’injection directe d’essence

Bosch revient à l’injection directe d’essence en apportant une innovation à la série DI Motronic. Désormais, la combustion a lieu sur un nuage localisé du mélange entre l’air et le carburant, réduisant ainsi la consommation de 10%.

2001-2008: Une série d’acquisitions

En 2001, Bosch acquiert la société Mannesmann Rexroth AG (spécialise des technologies industrielles) et fusionne avec sa division Automatismes pour constituer l’entité Bosch Rexroth AG.
En 2003, Bosch acquiert Buderus AG, spécialiste des technologies de chauffage.
En 2007, Bosch fait l’acquisition de Health Hero Network, un fournisseur de solutions de télémédecine.
Ersol Solar Energy AG (aujourd’hui Bosch Solar Energy AG), le fabriquant de modules solaires, est acquit par Bosch en 2008. La même année, Bosch fait l’acquisition d’Innovations Software Technology GmbH, une société qui développe des solutions logicielles pour des clients internationaux.

2010 : Le système de freinage d’urgence prédictif

Ce système lancé en 2010 par Bosch aide les conducteurs à éviter les collisions par l’arrière. Le système associe le système électronique de stabilité ESP® aux capteurs radar LRR3 du régulateur adaptatif de vitesse, complétés par un capteur vidéo.

2010 : La technologie hybride

Lancement en 2010 des premières voitures produites avec la technologie hybride intégrale parallèle. Les véhicules Volkswagen Touareg et Porsche Cayenne S lancés en série en 2010 sont par exemple dotés de cette technologie.

2011 : Les débuts des systèmes eBike

La production en série de moteurs électriques pour vélos débute en 2011.  Ce système est réputé pour sa propulsion légère et performante, offrant une excellente stabilité au vélo grâce à sa position basse et centrée.

2012-2013 : Bosch aujourd’hui dans le monde

Le chiffre d’affaire de Bosch représentait en 2012 52,3 milliards d’euros.
En 2013, Bosch c’est :

  • 350 filiales et sociétés régionales réparties dans plus de 60 pays ;
  • Des partenaires pour la vente et le service après-vente dans près de 150 pays.

L’avenir de Bosch

Pour ses prochains projets, Bosch souhaite combiner 4 domaines d’intervention :

  • Les produits traditionnels ;
  • Les logiciels ;
  • L’Internet des objets ;
  • La protection des données.

Sur le long terme, ces nouvelles pistes pourraient amener à des innovations en matière de domotique ou de communication inter-machines.

 

Laisser un commentaire

*