Korian, le gestionnaire de maisons de retraite qui voit grand

Korian, le gestionnaire de maisons de retraite qui voit grand

Le groupe Korian est le premier gestionnaire de maisons de retraite en Europe. Aujourd’hui, le groupe compte:

  • 600 maisons de retraite médicalisées
  • 85 cliniques de soins de suite et de réadaptation
  • 60 résidences services
  • 47 000 collaborateurs
  • 72 000 lits
  • Une croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires de 20 %
Une maison de retraite Korian à Lille. Photo Korian

Une maison de retraite Korian à Lille. Photo Korian

Une stratégie de fusions/acquisitions

Comment le groupe Korian est-il devenu leader européen dans son domaine ? En développant, depuis sa création en 2001, une stratégie perpétuelle de fusions/acquisitions. Korian (connu, dans un premier temps, sous le nom de Suren), est d’abord né d’une fusion entre les groupes de maisons de retraite Finagest et Serience. En 2005, Suren lance une OPA (offre publique d’achat) sur Medidep. Celle-ci aboutit en 2006, date de l’entrée en Bourse de Korian. Le cours de l’action Korian devient scruté par les boursicoteurs.

2007 est une grosse année en termes d’acquisitions européennes : l’entreprise acquiert Segesta, second opérateur italien, ainsi que Phonix, dixième opérateur allemand. En 2013, Korian lance une OPA amicale sur Curanum, société allemande. La fusion absorption entre Korian et Medica est actée en 2014. C’est à cette date que le groupe devient 1er groupe européen.

2e sur le marché belge des maisons de retraite

Mai 2016. Korian continue son expansion européenne et acquiert le  Foyer de Lork, entreprise flamande de résidences médicalisées et de maisons de retraite (1 200 lits pour un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros). C’est ainsi que Korian devient le deuxième acteur du secteur en Belgique avec un chiffre d’affaires de 290 millions d’euros.

Korian est le leader européen dans son secteur. Photo Korian

Korian est le leader européen dans son secteur. Photo Korian

Sophie Boissard prend les rênes de Korian en 2016

2016 est décidément une année de changement puisque c’est à cette date que Sophie Boissard prend la tête du groupe. Le 26 janvier 2016 précisément, elle devient directrice générale. Ancienne élève de l’ENA (École normale supérieure), elle a travaillé pour le Conseil d’Etat, le ministère du Travail et des affaires sociales avant d’occuper plusieurs postes à responsabilité au sein de la SNCF.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

*